Milesker (Part II)

Bonjour et bienvenue dans la suite. C’est ici en cette période grise, maussade, d’élections, de gros coeffs, que je souhaite remercier tous ceux qui m’ont aidé. Toi qui lis ça en fait peut-être partie, il y a de grandes chances d’ailleurs, donc : Merci !
J’espère n’avoir pas manqué de le faire de vive voix, avant, à chacun à qui je porte de la gratitude et que je croise ou fréquente souvent. Là c’est la version officielle, écrite, publiée on ze web, qui me permet de le faire aux autres, ceux que je ne vois pas souvent, ou qui sont loin, ou que leur générosité rend plus discrets, ou même que je ne connais pas…

De généreux donateurs... de coups et de claques

De généreux donateurs… de coups et de claques

En un mouvement « centrifuge » merci à la famille, aux amis, aux potes, aux connaissances, aux donateurs, aux pros, aux sympathisants, aux intéressés… Merci à Esnatu (ceux qui l’ont créée et ceux qui la font vivre !) qui cristallise toute cette générosité et rend les choses plus simples, plus palpables et plus efficaces.
Je n’ai jamais été trop « asso » avant ; solitaire individualiste, je ne comprenais pas vraiment le concept ; mais c’est en fait simplement se réunir, ce qui permet de faire les choses cent fois mieux que seul. Esnatu m’a donné ce goût-là, de faire les trucs ensemble.

Grâce à vous, j’ai pu parcourir en 2 ans un chemin ENORME qui aurait été infiniment plus long et difficile — voire impossible — seul. Et aujourd’hui, en ce jour froid, humide, presque triste, mauvais représentant du printemps qui commence, je peux vous dire qu’il y a en moi un invincible été (comme dirait l’autre).

" l'autre "

 » l’autre « 

Au niveau pratique, matériel, crucial dans cet état car il faut beaucoup de compensations mécaniques, électriques, médicales et humaines pour vivre avec un corps qui ne marche pas, voilà ce pourquoi je vous remercie :

Mon appart, dont l’asso à aidé à financer les travaux. Là vous n’aurez pas de photos, vie privée quoi ! Je vous dis simplement qu’il est adapté (portes coulissantes, larges, tout à hauteur de fauteuil, etc.) donc bien, et beau, que dis-je, magnifique ! Extrêmement agréable, fantastiquement équipé, un vrai nid d’amour où il fait bon vivre.

fairytale-cabanon

C’est à peu près aussi calé que ça chez moi !

Ensuite ces trois engins indispensables que j’utilise quotidiennement.

hiruak bat

Pour ceux qui ne connaissent pas : Au milieu mon fauteuil, sur lequel je peux adapter des roues à assistance électrique (e-motion de leur nom), qui permettent de pallier ma faiblesse pour que je puisse me déplacer seul en ville ou sur l’herbe, quand le sol n’est pas parfaitement plat.

A gauche mon chopper. On me croise souvent dessus en été mais difficile d’en remarquer les détails car je roule bien trop vite ! C’est un Stricker. Fabrication allemande. On l’adapte au fauteuil roulant par deux mâchoires situées à l’avant puis on y va. C’est comme un vélo ! On pédale avec les mains, assistance électrique, freins à disque en rétropédalage… 25 km/h sur le plat, 15 en montée, illimité en descente (dans la mesure des forces disponibles pour freiner). Le bonheur quand il fait chaud, qu’on roule à l’ombre des pins un jour d’été. Pas un bruit, c’est totalement silencieux, le vent vous rafraichit le corps, un chat traverse la route, un papi ne vous remarque même pas quand vous passez… La cerise sur le gâteau est que quand vous arrivez quelque part, vous désengagez l’engin en 1 minute et vous retrouvez en fauteuil, libre de rentrer dans un bar boire un coup, ou dans une boutique, ou chez un pote.

A droite c’est un fauteuil électrique verticalisateur. Il permet de se mettre debout, ce qui est un bonheur incomparable quand on est assis sans arrêt. Vos jambes se détendent, votre bassin reprend une position naturelle en légère antéversion, votre poids descend le long de chaque vertèbre par le bassin, les genoux, pour se retrouver sur vos pieds qui exultent de retrouver leur taf. C’est la position naturelle de l’homme ! Pour moi, sentir mon poids sur mes pieds vaut largement un billet de loto gagnant !

Ces matériels assez technologiques sont de bonne qualité et aussi très très chers (très très de chez très beaucoup !) Une fois la sécu et les quelques aides passées par là, le reste à charge du patient équivaut à plusieurs milliers d’euro. Donc merci à tous de m’avoir permis de disposer de tous ces gadgets bienfaisants sans soucis.

La deuxième facette de l’aide qui m’a été offerte est immatérielle. Ce sont mes proches qui me supportent (dans tous les sens du terme), mes amis, ma chérie, les gens sympas. Esnatu qui en plus de m’aider financièrement et matériellement me permet de m’occuper (en écrivant ce genre de choses par exemple), de m’aider à faire ce que j’aime, de trouver une place utile dans la vie sociale, ce qui est bon pour mon équilibre. (Étant bien entendu qu’un certain confort matériel est indispensable, cette deuxième chose que je décris dans ces quelques lignes, primordiale, est de loin la plus importante, et ça pour tout un chacun!)

Bref voilà.

Intentionnellement je ne nomme personne dans cet article car j’aurai peur d’oublier ou de froisser, mais je suis sûr que chacun saura se reconnaitre au travers des lignes et à certains, plus que ma gratitude, j’envoie mon amour et mon amitié indéfectible pour ce qu’ils ont fait, font et pour ce qu’ils sont.
Allez bisou.

as_coeur_jean_victor_bal_

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *